Somnambule crevé

Depuis plusieurs semaines, quand le réveil sonne, j’ai l’impression que je viens tout juste de me coucher. Que j’ai à peine dormi. J’ai ce serrement à la poitrine, comme si j’étais essoufflé d’avoir couru durant des heures.

La seule explication est donc que je me lève la nuit pour chasser des Robots Dragons.

Et je fais un excellent travail. On n’en croise aucun en ville.

Si je découvre seulement aujourd’hui que je suis un chasseur somnambulique, c’est que je n’étais pas prêt avant. Mon cerveau préférait travailler dans l’inconscient et me garder à l’abri. Me protéger dans un cocon blindé, le temps de terminer ma métamorphose. Il est fort mon cerveau.

Tout est clair maintenant.

Les prochaines nuits seront très actives.

Révolution inattendue

Aujourd’hui, c’est une journée importante. Quand j’ai commencé à écrire ce journal, je ne pensais pas que ce moment arriverait. Le temps passe si vite, qu’on a parfois l’impression que des situations nous échappent. Mais, quand j’y repense, je crois que ce qui arrive aujourd’hui était inévitable…

Le journal d’un traqué a 1 an! Joyeux anniversaire!

Plus de 80 articles. Près de 250 commentaires. Quelques alliés. Et un Maxime DeBleu, toujours là!

J’aurais cru que de vous dévoiler mes méthodes leur aurait permis de me capturer plus facilement. Ça m’inquiétait un peu au début, mais je vois bien que je m’en faisais pour rien. Si j’ai survécu aussi longtemps, c’est qu’ils ne réussiront jamais à m’attraper!

Je suis beaucoup trop agile et futé pour eux.

La Terre a fait une rotation complète autour du Soleil, mais ce n’est pas un retour à la case départ. C’est le début d’une autre étape. Cet anniversaire est un pied de nez que je leur fais.

« Nan nanan naaaan… Vous ne m’aurez pas! »

Vous voulez m’encourager à continuer? Ou leur faire un pied de nez à votre tour? Commentez cet article!

Pour célébrer, j’ajoute aussi sur la colonne de droite de ce blogue un lien vers la boutique virtuelle où vous pouvez acheter mes romans. Les prochaines commandes seront livrées avec un signet en carton exopulsique, qui protège contre les attaques de fléchettes électromagnétiques invisibles.

Qu’est-ce qui m’attend pour la prochaine année? Encore beaucoup de succès. Et j’ai toujours besoin de vous. L’union fait la force. Ce n’est qu’une question de temps.

Bientôt. Ils seront vaincus.

Je me livre à vous

La semaine dernière, je vous ai bien eu avec mon Poisson D’Avril. D’ailleurs, eux aussi, je les ai eus. Ils croyaient vraiment m’avoir capturé et j’ai eu droit à un petit répit. Pour cette raison, je publie un article beaucoup plus léger cette semaine, une tague qui circule sur nos habitudes de lectures… (cette tague me vient de Miss Pointless)

1. Coins cornés ou marque-page?
Marque-page. Je le place de façon à reconnaitre si je suis rendu à la page de droite ou celle de gauche.

2. Un livre en cadeau?
Je n’ai pas le réflexe d’offrir des livres en cadeau… Mais c’est tellement mieux qu’un billet de loto, selon moi! 😉

3. Lis-tu dans ton bain?
Je ne sais pas. Je ne prends pas de bain. Mais je ne croirais pas.

4. As-tu déjà pensé écrire un livre?
En cinquième année primaire, j’avais déjà commencé à écrire un livre. Crayon à mine sur feuilles lignées. Une histoire de jeunes hybrides, mi-humains mi-lynx… C’est toutefois depuis 1997 que j’ai des projets de livre sérieux.

5. Que penses-tu des séries de plusieurs romans?
Pour bien réussir une série, je crois qu’il ne faut pas qu’elle soit trop diluée. J’aime bien retrouver des personnages auxquels je me suis attaché au fil de mes lectures. C’est bien les séries! (oui, moi aussi Dragonlance!)

6. As-tu un livre culte?
J’ai un livre que j’appelle ma «bible». Worlds of Wonder, How to write Science-Fiction and Fantasy. Quand je perds la motivation, je retrouve toujours quelques choses dans ces pages pour me relancer.

7. Aimes-tu relire?
Bof. Je comprends habituellement la première fois.

8. Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu’on a aimés?
J’aime rencontrer d’autres auteurs pour échanger avec eux. Si j’ai lu et aimé leurs livres, je trouve ça important, de leur dire. À l’inverse, j’aime bien rencontrer mes lecteurs pour avoir leurs commentaires.

9. Aimes-tu parler de tes lectures?
Oui… De la même façon que je le ferais à propos d’un film, d’un concert, d’un restaurant, d’un jeu vidéo…

10. Comment choisis-tu tes livres?
Généralement par recommandation et un peu par hasard. (Amazon recommande…)

11. Une lecture inavouable?
J’ai lu la revue Coup de Pouce de décembre, et je suis en train de lire le Nouveau Testament. (zzzz)

12. Des endroits préférés pour lire?
Transport en commun. À la toilette. Je lis aussi en marchant. Et même quand je lis en marchant, j’arrive à éviter les lignes de trottoir.

13. Un livre idéal pour toi serait…
Un livre à la fois drôle et intelligent avec lequel je prends plaisir à perdre la notion du temps en sa compagnie. Tiens, ça s’applique aussi à la fille idéale…

14. Lire par-dessus l’épaule?
Je le fais souvent. Ça ne me dérange pas qu’on me le fasse, tant qu’on ne m’embarque pas dessus.

15. TV, jeux vidéos ou livre?
C’est quoi, cette question-là? Pour moi, ce sont trois trucs qui ne se comparent pas et ne sont pas en compétition. Qu’est-ce qui est mieux? Poire, Hockey, Rouge, Beattles? N’importe quoi! Chaque média a ses qualités. La TV a son visuel, les jeux vidéos ont l’interactivité et les livres ont la profondeur. Je l’aime pas cette question! héhé!

16. Lire et manger?
Je ne lis pas de livre en mangeant, mais je lis des blogues. Des courriels. Vos status Facebook. Des conversations MSN…

17. Lire un livre électronique?
Tellement pas! Je trouve qu’on fatigue à lire à l’écran.

18. Le livre vous tombe des mains, allez au bout ou pas?
Si j’ai presque fini, oui. Sinon, je vais me garder le plaisir pour une autre fois.

19. Qu’arrive-t-il à la page 100?
Entre autres, il se passe ceci à la page 100 de la version préliminaire du Tome 3 de la série DEXTRORSUM. À bord d’un train, Slephens regarde Horland s’éloigner derrière, et se met à penser à Mielany.

Et à la page 100 de ma «bible»:
Once you understand the transformation that your hero is headed toward, everything else falls into place as the necessary setup. It’s like telling a joke — the transformation is the punch line — so you have to set it up with an enormous amout of anticipation and a lot of surprise in the delivery.

Hum… Ça me fait réfléchir…

20. Un livre que tu donnerais à ton pire ennemi?
Une biographie insipide d’une vedette has-been qui publie dans le seul but de renflouer son compte de banque.

Contagion

J’ai été contaminé par La Bête.

Je me suis donc transformé en Rock Star… Voici la pochette du dernier album de TELMATOBUFO, intitulé « You never look down ».

telmatobufo_tague

Je suis contagieux et je transmets ce virus à Tridimensionnel et Miss Pointless.

1 – Go to « wikipedia. » Hit “random”or click http://en.wikipedia.org/wiki/Special:Random The first random wikipedia article you get is the name of your band.

2 – Go to « Random quotations »or click http://www.quotationspage.com/random.php3 The last four or five words of the very last quote of the page is the title of your first album. (make sure you hit the new random quotations button at the bottom)

3 – Go to flickr and click on “explore the last seven days”or click http://www.flickr.com/explore/interesting/7days Third picture, no matter what it is, will be your album cover.

4 – Use photoshop or similar to put it all together (http://www.picnik.com/) works well, online.

5 – Post it with this text in the « caption » and TAG the friends you want to join in.

Bilan

Je les ai déjoués tout au long de l’année. Je ne prétends pas être meilleur, plus agile ou plus intelligent que personne. Mais je suis plus futé qu’eux. En fait, la seule chose que je crois avoir de plus que quelqu’un d’autre, c’est que, moi, je sais qu’ils existent. Je sais les reconnaitre avant qu’il ne soit trop tard.

Je suis fier de ce que j’ai accompli. J’ai survécu à toutes leurs attaques. Aucun poison ne fut assez puissant pour m’achever. Aucun piège n’était trop élaboré pour m’empêcher d’y échapper. Aucune attaque, quelle qu’en soit la forme, ne s’est avérée suffisamment bien planifiée pour mener à ma capture. Les créatures qu’ils m’ont envoyées n’ont pas trouvé de faille dans ma défense. Et même elle n’a pas réussi à me duper.

Je dois continuer d’être vigilant. Tant qu’ils ne seront pas encore vaincus, je continuerai à être leur cible. Chaque fois que je leur échappe, une chose est toujours certaine.

Oui, nous nous reverrons.

Ce n’est qu’un au revoir.