Bonne nouvelle

Je pouvais faire une croix sur mon dimanche matin paisible.

Je venais d’en apercevoir un perché en haut d’une tour. Il restait bien immobile, les ailes repliées, comme s’il guettait les parages en quête d’une proie. Je savais toutefois qu’il n’avait d’yeux que pour moi.

Ça m’arrive rarement, mais j’étais un peu découragé. Je n’ai pas pu m’empêcher de lancer un chapelet de jurons. Tout ce que je souhaitais ce matin-là, c’était d’avoir la paix. La sainte paix. Soupir.

Je me suis mis à genoux derrière une petite clôture pour tenter de me cacher. Plutôt inutile. Je dépassais de tous les côtés. En fait, c’était un miracle qu’il ne m’ait pas encore attaqué. Pourquoi hésitait-il? M’aurait-il reconnu et craignait que je riposte?

Mon questionnement fut soudainement interrompu par un lourd vacarme. Le martèlement d’un immense marteau sur un gong métallique perçait le calme de la matinée. C’était plutôt anormal. L’alarme est habituellement sonnée uniquement quand il y a quelque chose qui cloche. J’avais donc ma confirmation: il n’était pas assez puissant pour s’en prendre à moi seul. Par contre, ses fidèles alliés, eux, allaient arriver dans quelques minutes.

Oh.

On n’allait pas me prier pour partir. J’ai déguerpi aussitôt.

Tournez-vous régulièrement vers le ciel. Même si vous ne le voyez pas, il vous surveille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s