Calvitie descendante

Je m’engage dans l’escalier mécanique qui mène au quai du métro. Deux hommes se trouvent devant moi, quatre ou cinq marches plus bas. Puisque je déteste rester immobile à attendre, je ne me laisse jamais transporter par un escalier mécanique. Je descends donc jusqu’à eux d’un pas rapide.

Habituellement, on libère le côté gauche pour permettre aux gens de passer. Mais ces hommes occupent toute la largeur, et semblent même ignorer ma présence. Je dois donc rester planté derrière eux, et attendre. Ça m’agace un peu.

Je suis poli. Dans ces situations, qui se produisent malheureusement trop souvent, j’explique aux gens cette loi non écrite du côté gauche. Je le fais de façon respectueuse, avec diplomatie et parfois même avec un brin d’humour. C’est ce que je suis sur le point de faire avec ces deux hommes.

Je suis assez grand, contrairement à celui qui se tient du côté gauche. En plus, il est deux marches plus bas, ce qui fait que j’ai une vue en plongée sur sa tête. Il a les cheveux courts, brun foncé, et couronnés par un cercle de peau bien luisante. C’est comme si la chevelure avait décidé de s’écarter du dessus de son crâne. Un vide circulaire bien dégagé et sans obstacle.

Rien pour bloquer les ondes cérébrales.

Je me suis fait embusquer. Son émetteur télépathique est orienté dans ma direction. C’est pour cela qu’ils me bloquaient le passage. L’homme bouge un peu sa tête, permettant ainsi aux ondes neurotroniques émanant de son cercle lisse de bien s’aligner sur mon cerveau. Ils veulent contrôler mes pensées, faire de moi un esclave catatonique ou remplacer mon esprit par celui d’un des leurs.

Je suis pris derrière eux, et l’escalier mécanique a à peine parcouru la moitié de la distance. Je ressens déjà de légers picotements dans ma tête. Mes oreilles bourdonnent. L’assaut de la calvitie aura raison de moi bien avant que j’arrive en bas.

Ma vision s’embrouille. Est-ce un symptôme de l’effacement de ma capacité à réfléchir? Ou est-ce plutôt des larmes de tristesse parce que je pense à tous mes souvenirs qui se font effacer?

Je me retourne. Peut-être que, si je fais dos au crâne partiellement dénudé, les effets seront ralentis. Ça me semble logique, puisque les ondes psycho-inhibitrices se retrouveront bloquées par mes cheveux, qui sont assez denses. Et en plus, je me coiffe avec du gel, ce qui rend ma chevelure encore plus imperméable au flot mental ravageur.

Les picotements et le bourdonnement s’estompent. J’avais raison. Les cheveux sont la meilleure façon de lutter contre la calvitie. Ma vision redevient claire, et je vois les escaliers. Je suis redevenu capable de penser maintenant. Je sais que, même si le processus psychique est ralenti, mes pensées ne survivront pas d’ici à ce que je sois arrivé en bas.

Je dois remonter immédiatement.

Je grimpe l’escalier à toute vitesse. J’essaie d’aller le plus vite possible pour les distancer. Mes neurones ont toutefois déjà été atteints gravement et je suis victime d’hallucinations. J’ai beau sauter des marches pour aller plus vite, mais on dirait que je fais du sur-place. Pour chaque deux marches que je monte, j’en redescends une. Comme dans un mauvais cauchemar.

Je n’abandonne pas, malgré que je doive faire le double d’efforts. Contre eux, il ne faut jamais abandonner. Cette course ralentie vers le haut me demande beaucoup d’énergie. C’est dans des situations comme celle-ci que je suis content d’être en excellente forme physique. Si jamais mon esprit est affaibli et déjoué, comme en ce moment, je peux toujours compter sur mon corps pour m’en sortir.

J’arrive en haut des escaliers mécaniques. Presque en même temps, eux arrivent en bas. Un étage nous sépare, et je ne suis plus en danger. Par contre, je n’ai plus envie de descendre et aller prendre le métro. Ce sera finalement plus prudent de marcher. Surtout que, dehors, il fait froid.

Et le froid obligera les dangereuses calvities à disparaitre sous des chapeaux et des tuques!

Publicités

6 commentaires sur “Calvitie descendante

  1. Cher collègue traqué,

    Lorsque tu écris que «les cheveux sont la meilleure façon de lutter contre la calvitie» je ne peux m’empêcher d’être d’accord.

    Tu deviens de plus en plus habile à les éviter, mais je crais qu’à force d’étaler ainsi tes succès au grand jour tu n’en deviennes qu’un défi plus grand à leur yeux; une sorte de «gnia gnia gnia gnia gnia, gniaaaa» qui peut finir par être dangereux à la longue.

    Malgré cette mise en garde, j’ai confiance, oui, Ils seront vaincus!

  2. Garder ses cheveux long est d’une importance primordiale pour notre protection donc. Il faudrait avertir tous ceux qui se rasent la tête.

  3. @ tridimentionnel

    Il y a toujours une part de vérité dans les mythes. Pourquoi croyez-vous que les grands enchanteurs comme Merlin, Dumbledore, Gandalf, et les autres sont décrits comme ayant les cheveux longs et la barbe longue? Ils sont peut-être des êtres fictifs, mais ils sont puissants et leur puissance provient (ou est augmentée) par leurs cheveux. La puissance magique n’existe peut-être plus dans notre monde technologique, mais le pouvoir, le vrai pouvoir de Leur résister tient encore dans la chevelure.

    Hippies, métalleux et autres «pouells», unissez-vous! Ensemble, Ils seront vaincus!

  4. C’est un peu bizarre. Le contrôle de la pensée n’existe que dans les science-fictions. Je trouve ça un peu effrayant. Imaginez si cela existait vraiment. On serait obligé d’être vigilent à tous les coins de rue sinon on perdra son cerveau. Si cela arrivait, je crois que je ne sortirai plus de chez moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s