Satanés moustiques

Je me suis fait piquer par un moustique.

Les journaux et les bulletins de nouvelles ont confirmé ce que plusieurs d’entre nous avaient déjà remarqué. Cet été, il y a plus de moustiques. Selon les experts, la météo printanière est en cause. La pluie aurait formé des flaques d’eau stagnante favorables au développement de leurs larves.

Une simple piqure. Un évènement banal. J’aurais été d’accord avec tout ça, si les circonstances avaient été différentes.

Je suis le seul à m’être fait piquer. Tous ceux qui se trouvaient avec moi ont été épargnés. C’est louche. Le moustique avait bien choisi sa cible et le dard s’est planté directement au centre de mon front. C’est bien visé pour un simple insecte, et curieusement près du lobe frontal.

Ils se sont servis de cet insecte pour m’injecter quelque chose dans la tête.

Entrainent-ils des moustiques? S’agissait-il d’un microrobot construit pour ressembler à un moustique? Combien d’autres de ces petits soldats volants ont-ils à leur service?

Et que va-t-il m’arriver maintenant?

Ceci pourrait bien être la dernière entrée de ce journal. Un implant microscopique va prendre le contrôle de mon cerveau et je deviendrai l’un d’eux. Mon corps va se liquéfier de l’intérieur. La larve d’une créature monstrueuse se nourrissant de cerveau grandira dans mon crâne. Je deviendrai amnésique ou tomberai dans un coma. À cause d’une minuscule piqure.

Je dois trouver une façon de purger mon cerveau de ce qu’ils m’ont injecté. Ça ne se terminera pas ainsi.

Publicités

2 commentaires sur “Satanés moustiques

  1. NNNNNNNNNOOOOOONNNNNNNNN!!! Tu vas résister au poison!!

    Tu DOIS y résister!!!!!!!!

  2. Cher confrère traqué,

    J’espère que je ne t’écris pas trop tard et que tu es encore parmi nous, je vois que ce billet a été publié il y a déjà 2 jours (3 en fait, il est passé minuit).

    Comme tu le dis si bien – et de façon plus créative que moi – ce qu’ils t’ont injecté est soit biologique – une larve, peut-être une bactérie, soit électronique – implant quelconque. La suggestion de ton autre lectrice – Claudine, j’espère que c’est un nom d’emprunt – n’est que la première phase. Résiste au poison. Dis-toi que tu peux y résister.

    Ensuite, fort heureusement, une solution existe pour chacune des éventualités. Pour l’agent biologique, je te suggère l’alcool. Rassure-toi, nul besoin de te trépaner le front pour verser de l’alcool à friction directement sur ton cerveau, une dose suffisante dans ton sang devrait réussir à neutraliser n’importe quelle bestiole ou corps étranger. Il faut simplement que tu en ingurgites une grande quantité. Comme on dit, tu dois «virer une sale brosse». L’intoxication agira comme un désinfectant et devrait nettoyer ton cerveau, mais évidemment tu leurs sera alors vulnérable. Ne t’avise surtout pas d’en approcher un pour lui dire qu’il est «ton meilleur chum» – ne ris pas, j’en connais à qui c’est déjà arrivé, et il n’est plus en mesure de raconter l’anecdote.

    Trève de plaisanterie. Pour neutraliser un composant électronique, rien ne vaut la bonne vieille interférence électromagnétique. Ne te mets pas la tête dans le micro-ondes tout de suite pour autant. Une conversation d’environ 2 heures au cellulaire devrait suffire. Pour gagner du temps, tu peux faire les deux en même temps, soit boire et téléphoner et même temps. De plus, en deux heures, si tu bois suffisamment vite, tu te seras suffisamment intoxiqué pour rendre inopérant l’agent biologique, et si tu choisis bien ton interlocuteur, tu pourras mettre en garde une autre de «leurs» victimes potentielles.

    Je souhaite de tout coeur que tu réussisses à te débarrasser de la saleté qui t’a été injectée et je reviendrai sur ce carnet périodiquement pour que nous puissions partager des conseils.

    Un jour ils seront vaincus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s