Séance de signatures au centre-ville

Aujourd’hui, ils n’ont pas tenté de me capturer. J’aurais quand même préféré ça à ce qu’ils ont fait. Ils essaient de nuire à ma carrière d’écrivain.

Je me trouvais dans une librairie pour une séance de signatures (ma première en sol Montréalais!). J’en étais tout énervé. Mon coeur ne battait pas plus vite, mais il battait plus fort, avec plus d’enthousiasme. Midi approchait et les employés de la librairie m’avaient averti d’une grande affluence à l’heure du diner. Je me sentais d’attaque!

Midi. Midi quinze. Midi vingt. Où est la foule? Je ne vois pas de cohue!

La librairie était anormalement vide pour un vendredi midi. Certes, il y avait des gens, et j’ai signé deux livres, mais l’endroit semblait désert. J’ai même entendu une employée dire à un autre qu’elle allait profiter de ce calme étrange pour faire du ménage.

Ce sont eux! ai-je tout de suite pensé.

J’ai voulu me retourner vers une fenêtre pour voir s’il y en avait un qui bloquait l’entrée de la librairie, mais j’ai été interrompu. Quelqu’un s’intéressait à mes livres. Et une autre personne. Puis encore une autre.

Un frisson descendit le long de ma nuque, me chatouillant la colonne jusqu’à la taille. Ils n’étaient pas à l’extérieur! Ils étaient dans la librairie et ils achetaient mes livres! Un d’entre eux a même eu le culot de venir me demander ma signature! Je ne pouvais pas refuser! De quoi aurais-je eu l’air devant les patrons du magasin? Un cinglé qui se présente à une séance de signatures pour… ne rien signer? J’ai joué le jeu!

Ils étaient beaucoup! Je n’ai pas eu à réfléchir longtemps pour saisir ce qui se passait. Ils voulaient acheter tous mes livres et empêcher les «vrais» clients de mettre la main sur ma série. Quand quelqu’un semblait être intéressé par mes romans, ils envoyaient l’un d’entre eux, déguisé en très charmante demoiselle pour faire diversion.

Leur mission a réussi. La librairie n’a pas eu suffisamment de livres pour répondre à leur demande. Tout le stock du premier roman de la série a été écoulé. Je les ai regardés quitter le magasin, et je crois en avoir aperçu un m’envoyer un sourire narquois.

Mais je suis plus futé! J’ai patiemment attendu que le dernier soit parti et j’ai sorti des exemplaires supplémentaires que j’avais avec moi.

Grâce à ma prévoyance, plusieurs lecteurs ont finalement pu se procurer mes romans!

Publicités

4 commentaires sur “Séance de signatures au centre-ville

  1. Ha Ha! Très drole.

    Je vais t’en prendre moi aussi… signé de surcroit… et les garder dans une voute secrète pour qu’ils prennent de la valeur!

    Good show!

  2. C’est super bon ça!

    Ok, je l’ai lue à 00:h21mais j,avais le goût de lire quelque chose d’intéressant et ça y est!!!

    Maxime tu es un génie de l’écriture!!!

    Continue!!

  3. Tu me surprendras toujours Maxime! Ce n’est pas pour rien que je suis une de tes plus grande admiratrice!
    J’ai eu la chance de mettre la main sur un exemplaire, signé, que je garde précieusement caché pour qu’il ne tombe pas entre des mains mal attentionnées. Je me fais aussi un plaisir de promouvoir ces trésors pour qu’un maximum de personnes veuillent s’en procurer un.

    Ils seront vaincus!!

  4. il y a souvent erreur sur la personne et si c est la cas….ils finiront par s en rendre conte t inquiete..ce n est qu une question de tmps…mais pour quelqus petite édiocerie..une lecon de vie peut tjrs faire du bien …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s