De haut en bas

— Pardon, Monsieur,  la rue Notre-Dame, c’est bien loin?

La jeune femme m’avait intercepté au coin de la rue. J’ai aussitôt pensé que je me faisais attaquer, comme d’habitude. Je l’ai donc examinée attentivement, de haut en bas.

Pas d’antennes ou de tentacules. Seulement un chandail bien ajusté sur des courbes qui n’avaient rien d’extra-terrestre.

— C’est la troisième par là, répondis-je, rassuré.

Un coup d’oeil rapide me permit toutefois de constater tous les dangers dans cette direction. Un cône carnivore et son acolyte bouche-dégout. Un lampadairosaure venimeux. Plusieurs fissures dans l’asphaltotron.

Mon regard est revenu ensuite analyser le corps de la jeune femme, de haut en bas. Avec ses lèvres douces, sa taille fine et ses longues jambes, elle n’avait pas le physique requis pour survivre à une attaque. Mes talents allaient être indispensables.

— Je vais vous accompagner, c’est dangereux.

Elle fronça les sourcils et recula d’un pas.

— Ça sera pas nécessaire. Euh, merci.

Je comprenais sa surprise. Les personnes prêtes à venir en aide à des inconnus sont plutôt rares dans le quartier.

— C’est parce qu’ils pourraient vous embusquer et kidnapper. Comme vous voyez, il n’y a même pas de voitures sur la rue. C’est louche…

— Non, c’est beau. Je dois y aller. Je suis pressée.

Elle se mit à marcher d’un pas rapide, sans m’attendre. Quel courage.

Je n’ai toutefois pas pris de risque.

Je l’ai suivi jusqu’à sa destination.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s