Bienvenue dans la famille

Ce beau dimanche ensoleillé était parfait pour un diner en famille à l’occasion de l’anniversaire d’un oncle. Une journée magnifique, perturbée quand une nièce arriva accompagnée de son nouveau copain.

Dès que je l’ai aperçu, j’ai aussitôt reconnu un de leurs androïdes protomorphiques.

La famille ne l’avait pas encore rencontré, mais tout le monde en avait entendu parler depuis déjà plusieurs mois. En bien. Sociable et énergique sans être importun, sérieux mais avec un bon sens de l’humour, articulé et éduqué avec aucune prétention. Un jeune homme plein de qualités, qui prenait bien soin de sa copine.

Je me doutais bien qu’il y avait quelque chose de louche. D’ailleurs, c’était pour cette raison que je participais à ce diner. Je devais analyser le danger et aviser mes proches.

Bonjour. Enchanté. Ravi de faire votre connaissance. C’est un plaisir de pouvoir mettre un visage sur votre nom. Ah, vous êtes sa mère! J’aurais parié que vous étiez sa soeur. C’est charmant chez vous. Qu’est-ce qui mijote ici? Ça sent bon ce plat! Oh! Quelle table appétissante!

Pendant qu’il inondait la galerie de flatteries grossières, il en profitait astucieusement pour contaminer tout le monde avec des poignées de main gluantes et les asperger de bises visqueuses. Sa turbomécanique suppurait un poison à retardement.

… je te présente Maxime…

Fuite vers les toilettes. Pas question de me laisser toucher. Ni même approcher. Je me suis faufilé en courant entre deux tantes et trois oncles. Un bond, une esquive, et j’ai refermé la porte derrière moi.

Sans perdre une seconde, je me suis lavé les mains. Il ne m’avait pas touché, mais je n’en étais pas certain. Un tentacule bionique invisible aurait bien pu m’enduire de sa glu à mon insu. Double dose de savon au parfum de melon d’eau. Et puis j’ai frotté les coudes aussi. On oublie trop souvent les pauvres coudes. Il ne me restait plus qu’à replacer ma coiffure aérodynamique avant de sortir.

Pendant le repas, il maniait ses ustensiles comme un escrimeur expérimenté. Des mouvements fluides mais fermes. Sa façon de trancher les carottes démontrait qu’il avait l’habitude de dépecer des victimes. Et sa fourchette avait visiblement connu bien d’autres types de salade.

Je n’ai pris aucun risque. J’ai érigé un mur autour de mon assiette avec quelques tranches de pain. Le pain était toutefois trop frais. Les tranches se repliaient mollement avant de tomber sur la table. J’ai dû construire une charpente en branches de cèleri pour les supporter. Pour manger de façon saine, l’assiette fortifiée est…

Pow!

J’ai plongé sous la table.

Un oncle hypnotisé venait de tenter de m’assassiner avec un canon à bouchon. Le bouclier de pain, même multigrain, ne suffit pas à parer des projectiles aussi puissants. Par contre, cette arme ne peut tirer qu’une fois avant de se liquéfier. Il était donc tout à fait inutile de rester caché parmi ces orteils. Je suis remonté sur ma chaise, juste à temps pour apercevoir l’artillerie se déverser dans des récipients en verre.

J’ai apporté une tarte pour le dessert, annonça-t-il avec son sourire radioactif. Je vais vous la chercher…

Je m’en charge, dis-je en me levant. Je suis déjà debout.

Le voilà, l’élément déclencheur qui activerait le venin et exterminerait ma famille. Je n’allais pas le laisser gâcher ce repas important. Je me suis empressé de rejoindre la cuisine et j’ai récupéré la tarte qu’il avait cachée dans le réfrigérateur. Dans la salle à manger, les gens continuaient à discuter et rire, sans se douter que j’étais sur le point de leur sauver la vie.

Le sucre de la tarte activerait le venin. Pour le neutraliser, je n’ai eu qu’à tout saupoudrer de sel.

Son plan fut un échec. Je pense bien ne plus le revoir.

Publicités

Un commentaire sur “Bienvenue dans la famille

  1. Du sel! Fallait y penser. Je ne suis pas sûr par contre que tu ne vas pas le revoir. Il devrait sûrement tenter un deuxième coup.

    Sois «aware» Maxime! Je ne serai pas toujours là pour te prévenir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s