Haut mort

C’est de ça qu’ils ont l’air avant de prendre une forme humaine. Je les trouve laids.

Ils sont des douzaines en attente d’une injection de cellules humaines qui leur permettra de se métamorphoser en hommes ou femmes. Ils sont là, empilés les uns sur les autres, en train de faire semblant de nager dans un bassin, juste à l’entrée de la poissonnerie.

La ressemblance avec des homards est à s’y méprendre. Mais un homard, c’est rouge. Je le sais, j’en ai déjà mangé.

C’est étonnant de savoir que d’aussi petites bestioles croitront pour atteindre la taille humaine adulte. Que leurs pinces seront transmutées en doigts. Que leur exosquelette ramollira pour devenir une peau. Que leurs antennes s’effileront pour devenir des cheveux… Euh…

Finalement, ce n’est pas étonnant du tout, car, quand on y pense logiquement, c’est impossible tout ça. Ces pseudo-homards ne sont pas des larves de faux adultes. Leur morphologie ne sera pas modifiée à l’aide d’A.D.N. humain. Ils ne changeront même pas d’apparence.

Ils seront implantés directement dans le corps d’un humain.

C’est bien plus logique ainsi. Je vois très bien comment ils procèdent. Le numéro que je prends en entrant à la poissonnerie leur sert à savoir dans quel ordre faire leurs opérations chirurgicales. L’expression « filet de poisson » vient précisément du fait que la poissonnerie est l’endroit où ils attrapent leurs victimes. Les longs couteaux servent à ça. Le comptoir présente bien plus que quelques fruits de mer anodins. Pétoncles ou yeux? Crevettes ou orteils? Ne tentez surtout pas de fuir, sinon le poissonnier vous lancera une motte de tentacules volants pour vous capturer.

Un bon conseil: méfiez-vous de ceux qui sentent le poisson. Cette odeur indique qu’ils sont sous le contrôle d’un parasite aquatique. Quand deux personnes se serrent la pince, il n’est pas nécessaire de réfléchir longtemps pour déduire qu’un crustacé séjourne en eux. C’est la même chose avec les excellents nageurs. Et que dire de ceux qui apprécient se faire enduire de beurre à l’ail? Tous infectés.

C’est bien plus rassurant d’entrer dans une boucherie.

Publicités

2 commentaires sur “Haut mort

  1. Tu me déçois cette semaine Max… Les homards ne sont pas des parasites ennemis. Ils en ont l’air, je te le concède, mais c’est un leurre au beurre.

    Pendant que tu t’attardes à craindre les homards, ils sont en train de développer leur VRAIE stratégie de parasite-morpho-humains : les escargots (nom de code : S-KAR.GO)

    Beware my friend… Ils arrivent!

  2. @Celui qui blogue: J’avoue que c’est difficile de différencier un homard d’une créature symbiotique. Ils utilisent parfois de vrais homards pour faire diversion.

    S-KAR.GO est un de leurs projets le plus inquiétant. Ces parasites ultrarapides attaquent à la vitesse de l’éclair. Avez-vous déjà vu un escargot aller vite? Non. C’est parce qu’ils vont trop vite pour qu’on puisse les remarquer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s