LeCtUrE AdMiSe

À la page quatorze, le troisième mot du deuxième paragraphe.

C’est le mot de passe qu’il faut répéter trois fois pour que Madame Périétsée, la tentaculesque et acidique uranusienne, nous laisse entrer dans la forteresse souterraine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s